Repas japonais (ou chinois) : gourmand jusqu'au bout des sauces

Publié le par M'Zelle Tartine

 

          Parce que c'est dans les petits détails qu'on fait d'un bon repas un très bon repas, lors d'un repas japonais "home made", il serait dommage de négliger les sauces et de se contenter d'un pot de soja et d'un pot de nuoc nâm... Surtout quand on peut se faire des petites sauces gourmandes en peu de temps!

Voici donc trois recettes de sauces pour agrémenter un repas japonais (ou chinois) jusqu'au bout (je n'ai pas de photos des sauces, mais le repas complet est juste ici) :

 

 

Sauce soja améliorée (pour makis, sushis et sahimis) :

          - 3 cuilllères à soupe de sauce soja

          - 1 cuillère à soupe de sauce worcester sucrée (sauce à huîtres) ou wasabi selon les goûts

          - 1/2 gousse d'ail coupée en rondelles fines

          - 1 peu de gingembre haché

          - 1 zeste de citron

          - Une ou deux queues d'oignon nouveau

 

Sauce nuoc nâm améliorée (pour rouleaux de printemps, nems et samoussas, beignets de crevette...)

          - 2 cuillère à soupe de sauce Nuoc nâm nature

          - 2 cuillère à soupe de sucre liquide (sucre de canne ou sirop d'agave)

          - 1 cuillère à soupe de vinaigre de riz

          - 2 cuillères à soupe d'eau

          - 1 carotte émincée très finement

          - 1 gousse d'ail coupée en rondelles fines

 

Sauce aigre-douce épicée (pour les rouleaux de printemps, sushis et sashimis, samoussas, beignets... ou plats) :

          - 1 cuillère à soupe de Chutney maison (recette juste après) ou de confiture d'abricot

          - 1 cuillère à soupe de sauce soja

          - 1 cuillère à soupe de sauce worcester piquante, ou de wasabi pour une sauce vraiment piquante

          - 1 peu de gingembre haché

Pour le chutney :       

1tomate à jus, 1échalotte ou oignon nouveau émincés, 1gousse d'ail hachée, 2cuillère à soupe de sucre, 3cuillères à soupe de vinaigre, cumin entier (facultatif)

Mélanger le tout dans une casserolle, cuire à feu fort jusqu'à ébullition puis à feu doux en remuant de temps en temps jusqu'à obtention d'un "caramel" (réduction du volume, solidification un peu collante et sucrée du contenu de la casserole), laisser refroidir avant d'incorporer à la sauce.

 

 

Astuces en plus :

          Toutes ces sauces seront bien meilleures si vous les réalisez la veille et les laissez une nuit au frigo : l'ail, le gingembre et autres auront eu le temps de donner à la sauce tout leur goût...

          Emincez l'ail plutôt que de le hacher, tout le monde n'aime pas forcément les bouts d'ail cru collés à ce qu'il a trempé dans la sauce!

          N'hésitez pas à adapter les proportions ou changer les épices en fonction de vos goûts, mais faites attention à ne pas partir dans des épices complètement d'ailleurs...

Publié dans Sauces

Commenter cet article